Vaisselier unique et sculpté

Publié par famillesgauthier le

Vaisselier unique sculpté

Ce vaisselier unique a été entièrement sculpté à la main par des artisans de la maison Le Bûcheron de la rue du Faubourg Saint-Antoine pour l’Exposition universelle de Paris de 1889.

Après avoir été exposé comme chef-d’œuvre de l’artisanat français du meuble, il fût mis en vente et acquis par monsieur et madame Rousseau, qui en firent cadeau à leur fille Germaine, qui en fit cadeau à sa fille Hélène qui à son tour m’en fit cadeau.

Cette œuvre s’inspire du drame romantique Le roi s’amuse, écrit par Victor Hugo en 1832.

On y retrouve les personnages de François 1er, Triboulet, le fou du roi avec son bonnet à trois grelots. Le bas-relief de la porte centrale représente l’enlèvement par des courtisans de Blanche, fille de Triboulet. Cette pièce fût jouée à la Comédie Française le 22 novembre 1832 et a été censurée dès le lendemain. Le libertinage à la cour du roi, dont il est largement question dans la pièce, est très mal vu. Il faut savoir qu’à cette date règne le dernier roi de France, Louis-Philippe 1er. L’œuvre n’a été reprise qu’en 1882 pour les 80 ans de son auteur.

En 1851 Giuseppe Verdi s’est inspiré de l’œuvre de Victor Hugo pour son opéra Rigoletto. François 1er devient le Duc de Mantoue, duché qui n’existe plus, afin d’éviter les foudres, Triboulet est Rigoletto et Blanche devient Gilda. Cet opéra a cependant été interdit en Autriche.

Le livre Le roi s’amuse est disponible gratuitement sur Internet.