Une aventure au Japon

Publié par famillesgauthier le

par Cécile Thompson

Ayant pris ma retraite de l’enseignement à 55 ans, j’avais fait une liste de « choses à faire », mais le Japon n’était pas inclus !

Mon fils m’a révélé sa passion pour l’aviation – pas surprenant puisque j’avais passé 3 ans dans les forces aériennes bien avant sa naissance. Son rêve était de construire son propre avion léger (genre Cessna) et de prendre des cours de pilotage. Nous avons décidé d’y aller 50/50 et je suis partie pour le Japon afin de gagner ma moitié des frais.

Je me suis donnée 3 mois pour me trouver un emploi, mais à 61 ans, ce n’était pas évident !

Enrôlée au YMCA de Kobe, j’ai étudié un japonais de base. Le « Y » m’avait trouvé une famille d’accueil (une veuve qui prenait des étudiants pour arrondir ses fins de mois). Elle m’a gardée chez elle jusqu’à mon départ, presque 4 ans plus tard !

Une école de langues m’a offert un contrat renouvelé chaque année jusqu’à ce que je décide de revenir au Canada en mai 2001.

J’enseignais l’anglais à des adultes et des enfants 5 heures par jour, 5 jours par semaine.

Je me suis jointe à une association d’expatriés et j’allais tous les samedis soir dans un pub irlandais.

Cécile à son premier

cours de pilotage

J’ai profité de mon séjour pour étudier l’art d’arranger les fleurs (ikebana) ainsi que les maths sur abaque/boulier compteur (soroban).

J’ai visité les différentes régions du pays (Hokkaido, Tokyo, les pèlerinages bouddhistes de Shikoku) ainsi que les Philippines, la Corée du Sud, l’Australie, Hong Kong et la Chine.

J’en ai gardé de bons souvenirs et des amitiés durables. J’y suis retournée pour une visite en 2007.

Aujourd’hui, mon petit-fils se prépare à partir pour Tokyo y vivre sa propre expérience.

Quant à moi, à mon retour, j’ai pris des cours de pilotage.

Cécile Thompson (154)