Fernand Gauthier (683)

Fiche d’ascendance de Fernand Gauthier

1e -Bernard Épouse Marguerite Pasquier (Paquet) à Québec le 20 janvier 1676              (Gontier) et Françoise Forgues à Beaumont, le 26 novembre 1698                 

2e –Louis Épouse Geneviève Gagné à Baie-Saint-Paul, le 13 avril 1706 (Gontier)

3e – Jean Épouse Marie-Josephte Gagnon  aux Éboulements, (Gontier) le 11 novembre 1737                                                                      

4e– Joseph-Louis Épouse Geviève Bouchard à l’Ile-aux-Coudres le 2 août 1773 (Gauthier)

5e– Jean-Baptiste Épouse Agnès Tremblay aux Éboulements le 14 novembre 1815 (Gauthier) et Élisabeth Leclerc à l’Ile-aux-Coudres le 23 nov. 1819           

6e– Thomas Épouse Flavie Girard aux Éboulements, le 12 janvier 1841 (Gauthier)

7e– Jean-Baptiste Épouse Anaïs Bouchard, à Saint-Irénée, le 6 août 1866 (Gauthier)

8e– Joseph Épouse Belzémire Tremblay à Saint-Irénée le 5 février 1906 (Gauthier)

9e– Sylvio Épouse Desneiges Lavoie à Saint-Irénée, le 28 décembre 1936 (Gauthier)

!0e  Fernand Gauthier, né le 24 septembre 1937 à Saint-Irénée.

Histoires de Famille au pays de Charlevoix

ISBN : 9 782 896 344 093 (2 896 344 098)

Histoires de famille au pays de Charlevoix retrace, de génération en génération, les ancêtres des familles des grands-parents de l’auteur, Fernand Gauthier, jusqu’à la première génération canadienne. Quatre familles qui se sont trouvées associées par le mariage de Sylvio Gauthier et Marie-Desneiges Lavoie, les parents de l’auteur, à Saint-Irénée, le 28 décembre 1936. Quatre familles qui ont pris racine dans la région de Charlevoix dès les premières générations : les Tremblay, les Lavoie, les Gauthier et les Bergeron ; quatre familles intimement liées au peuplement de Charlevoix, dont l’auteur suit la destinée à travers les défis qu’ils ont dû surmonter et les événements, parfois tragiques, qui ont marqué leur existence.

Histoire de la Milice canadienne : 1669-1871

ISBN : 9 782 896 344 390 (289 634 439X)

L’histoire de la milice, c’est aussi celle du Canada, à travers la succession de guerres qui ont marqué son destin, depuis les premiers temps de la Nouvelle-France jusqu’à la fin du XIXe siècle.

La milice est une institution oppressive qui impose la conscription permanente aux habitants en âge de porter les armes. Son histoire est aussi celle des Canadiens de la Nouvelle-France et du Canada britannique, dont l’auteur observe les comportements au sein de cette formation à l’aide des minces traces qu’ils ont laissées. Certaines de ces pistes nous conduisent dans la région de Charlevoix en compagnie de la milice de la Baie-Saint-Paul.