Une journée d’Artistes à Deschambault

Publié par famillesgauthier le

Une journée d'Artistes à Deschambault

Par Laurence Lavigne

Petite-fille de

Lise Gauthier (568)

Jacques Lavigne (601)

Le 16 août 2021, chez notre tante Rita Gauthier à Deschambault, Laurence Lavigne, Francis Lavigne et Fannie Lessard (frère et cousine) ont eu l’occasion de faire une activité de peinture avec Céline Alice Gauthier, notre professeure et tante. Céline nous a enseigné comment faire de beaux mélanges de peinture, comment bien nettoyer les pinceaux, pourquoi il faut toujours utiliser deux toiles au lieu d’une et bien plus.

Au début de cette belle journée ensoleillée, les cousin-cousines ont déployé leurs chevalets à l’ombre de la balançoire et fait de la méditation avec Céline A. pour trouver le thème de leur futur chef d’œuvre. Francis décida de faire un écureuil, Fannie, un toucan et quant à Laurence, elle décida de faire une déesse de la mythologie grecque. Une fois leur choix fait, ils firent un croquis de leur idée et s’attaquèrent à leur toile sans attendre. Ils eurent le temps de commencer leur peinture avant d’aller manger de délicieux sandwiches à l’ombre du gazébo de Rita.

Une fois leur ventre plein, le groupe décida de déplacer les chevalets vers le fleuve puisque les arbres proches de la clôture pouvaient les protéger des ardents rayons du soleil, puis l’atelier reprit. Parfois l’un prenait une pause pour aider les autres à améliorer leur toile. À trois reprises, le vent fit tomber la peinture d’un des élèves. Il était amusant de voir Francis sortir sa langue quand il était concentré ou bien de voir Fannie et Laurence courir au cabanon où la peinture était rangée et revenir à leur toile au même pas de course. Rita et Céline venaient souvent regarder le progrès des élèves et leur prodiguer des conseils.

Vers quatre heures, les cousin-cousines avaient fini leurs toiles et avaient commencé à nettoyer leurs pinceaux. Alors arriva Samuel et Brenda (cousin et son amie), autres membres du clan Gauthier, qui après les explications de Céline A., décidèrent eux aussi de faire une toile.

Cette journée mémorable et tous ces apprentissages resteront dans la mémoire des peintres en herbe pendant de belles longues années. Merci beaucoup Céline A. pour nous avoir enseigner l’art de la peinture et merci beaucoup Rita pour nous avoir permis de faire cet atelier dans ta cour.